12/05/2006

Une cuiller pour maman

Un de mes collègues portugais, qui avait été pasteur en Angola, me raconta une histoire qui l'avait profondément dégoûté. Il avait parmi ses paroissiennes, une vieille femme d'origine sud-africaine qui aimait particulièrement son chien. Pour prendre ses repas, elle les prenait en compagnie de son toutou et à la grande surprise du pasteur, il vit qu'il n'y avait qu'une seule assiette sur la table. Normal, direz-vous. Mais la dame mis le chien sur la chaise voisine et à l'aide d'une seule cuillère, elle se mit à manger puis à donner à manger à son chien, avec la seule cuillère... Une bouchée pour le chien, une bouchée pour elle

09:16 Écrit par JM Geron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.