10/03/2006

Oser parler de cul

Je venais d'arriver dans ma paroisse précédente et j'avais entamé avec mes voisins des relations très amicales qui durent jusque aujourd'hui. A l'époque, une jeune fille venait souvent chez mes voisins. On ne peut pas dire qu'elle avait inventé la poudre et elle comprenait souvent tout de travers. J'avais pris rapidement l'habitude d'aller boire une tasse de café chez les voisins et je rencontrais souvent cette demoiselle. Je parlais bien sûr de mes activités. Un dimanche à midi, j'arrivai chez les voisins en disant : "Je viens de terminer le culte". La jeune fille resta bouche bée, presque outrée. N'étant pas familière au vocabulaire protestant qui appelle culte le service dominical, elle avait été quelque peu offusquée croyant que de but en blanc je parlais de...cul.

Voyions jeune fille, il y a un temps pour tout

07:55 Écrit par JM Geron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.