02/02/2006

ça coule

Lorsqu'on baptise par immersion, il faut beaucoup d'eau pour plonger la personne entièrement dans l'eau. Dans certains pays, le climat permet de baptiser les personnes dans les rivières ou dans la mer. Mais dans un pays, comme chez nous en Belgique, où le froid est souvent de rigueur, on prévoit des baptistères suffisamment grands pour que le candidat et le pasteur puisse y descendre. Bien sûr pour le remplir, ça pose souvent des problèmes d'eau chaude. Une église avait un bâtiment qui au départ ressemblait plus de l'extérieur à une maison de maître qu'à un temple. Un promotteur immobiler vint leur faire un jour une proposition intéressante, que l'église locale s'empressa d'accepter. Le promotteur rachetait le terrain sur lequel était construit cet édifice, détruisait l'immeuble existant et reconstruisait à sa place un building dans lequel, le temple serait inclu. La construction fut faite de la façon suivante : au sous-sol un garage pour les habitants de l'immeuble, au rez-de-chaussée, le temple et ses dépendances, dans les étages plusieurs appartements. Dans le temple, un baptistère était prévu. Mais ce que personne ne savait au départ, c'est que le baptistère n'était pas entièrement étanche. Et lorsqu'on avait une cérémonie de baptême, l'eau du baptistère s'infiltrait et arrosait une partie des voitures qui étaient dans le parking du sous-sol

07:41 Écrit par JM Geron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.