28/01/2006

C'est arrivé à Aden

C'est le titre d'un film que j'ai vu quand j'étais encore un pré-adolescent. Il y a au milieu de toute cette bande un pasteur anglican, assez coincé, (comme dans beaucoup de films, les pasteurs sont ainsi caricaturé). Un certain moment, il se trouve sur un marché ou il y a des troubles. Et très sentencieusement, le pasteur dit, citant le prophète Osée : "Il est écrit dans les livres saints : celui qui sème le vent récolte la tempête". Et à ce moment là, il reçoit une tomate bien mûre en pleine figure.

 

 

Pour le reste, voici un petit résumé du film :

 

Une troupe française de théâtre ambulant se trouve bloquée à Aden au cours d'une tournée à l'étranger. Les officiers de la garnison anglaise en profitent pour courtiser les trois vedettes débarquées dans leur ville et Albine, la jeune première, devient la maîtresse du Capitaine Burton. Sur ces entrefaites, et le jour même de la représentation donnée par la troupe, le Prince de Khamarkhar arrive à Aden pour y signer un traité avec l'Angleterre. Il assiste à la représentation et apprécie tout spécialement la jeune artiste. Si bien que les pourparlers du traité, qui semblaient longs et pénibles, se trouvent soudain grandement facilités. Du coup, Albine prend une extrême importance, tant aux yeux du Gouverneur que vis-à-vis du directeur de la troupe et de ses camarades de travail. Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, si Albine se laissait toucher par les inestimables présents que le Prince met à ses pieds. Mais la jeune femme pense, qu'à l'instar de bien des hommes qui la courtisent, « il n'a pas la manière », et elle se moque ouvertement de lui au risque de créer un incident diplomatique. En vain, le Gouverneur aux abois obtient-il le désistement de Burton en lui faisant entrevoir les incidences fâcheuses que sa liaison pourrait avoir sur sa carrière : Albine, blessée, congédie son amant, mais ne se laisse pas acheter davantage. Alors le Prince, las d'attendre le bon plaisir d'une simple femme, la fait enlever. Affaire d'état. Protestation de l'Ambassade de France auprès du Gouverneur anglais. Délégation anglaise, conduite par le Capitaine Burton, auprès du Prince, avec injonction de restituer la captive... Mais celle-ci est devenue captive volontaire car le Prince, fort beau garçon au demeurant, a su la conquérir... avec des arguments non diplomatiques.

07:58 Écrit par JM Geron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.