09/01/2006

La prière : du sauna au frigidaire

Toujours dans le cadre des réunions de prières chez les particuliers, quelques surprises nous attendaient. Lorsque nous allions dans la maison où s'est déroulée l'histoire du perroquet, nous avions chaque fois l'impression de passer dans un sauna. La brave dame, qui nous recevait, se chauffait encore au charbon et s'arrangeait pour que nous n'ayions pas froid en faisant chauffer au maximum. D'autres foyers, nous avions à subir une température normale. Mais il était un endroit, où nous étions reçus assez fraîchement, la personne n'élevant jamais le thermostat de son chauffage central au-dessus de 16°. La première fois que nous y sommes allés, aucun d'entre nous ne voulu enlever son manteau. La fois suivante, les dames s'étaient munies de ponchos alors fort à la mode ; tandis que les messieurs avaient prévu un pullover particulièrement chaud. Ce manège se termina bientôt ; car quelqu'un vendit la mèche et ma chère paroissienne éleva son thermostat de plusieurs degrés quand nous lui rendions visite

06:50 Écrit par JM Geron | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.